Nos origines

Vous êtes ici : Accueil / Nos origines

Un contexte historique : La Révolution Française

1_revolution

Les débuts de la Société ont été marqués par les temps tourmentés de la Révolution Française.

La société civile est en plein bouleversement et l’Eglise est mise à l’épreuve par :

  • le vote de la Constitution Civile du Clergé,
  • l’interdiction des voeux religieux présentés comme une « atteinte à la liberté et à la dignité humaine ».

Le Père de Clorivière comprend le danger et cherche à sauver la vie religieuse.

Quelques années auparavant, il avait rencontré Adélaïde de Cicé qui souhaitait pouvoir concilier une vie totalement donnée à Dieu et continuer à servir les pauvres.

Elle avait même rédigé un Projet de Société Pieuse qu’elle lui avait soumis.

Une inspiration

Fosse_Hingant

Le 19 juillet 1790, le Père de Clorivière reçoit de l’Esprit Saint « comme dans un clin d’oeil » une Inspiration fondatrice.

Il rédige alors pour les hommes le Plan d’une Société religieuse nouvelle « adaptée aux circonstances dans lesquelles l’Eglise se trouvait ».

Le 18 août 1799, alors qu’il finissait d’écrire ce Plan, il reçoit une deuxième Inspiration, lui montrant que cette forme de vie est aussi possible pour les femmes.

La naissance de deux Sociétés religieuses

background_site

La Société du Coeur de Jésus et la Société des Filles du Coeur de Marie voient le jour le 2 février 1791 à Paris et à Saint-Malo, par un acte de consécration d’Adélaïde de Cicé, du Père de Clorivière et des premiers membres des deux Sociétés.

Le premier Plan de la Société des Filles du Coeur de Marie est approuvé verbalement par le Pape Pie VII à Rome le 19 janvier 1801.

La Société est définitivement approuvée comme Institut Religieux de droit pontifical par décret solennel du Pape Pie IX le 24 avril 1857.

Les Constitutions sont approuvées définitivement par le Pape Léon XIII le 18 juin 1890.

Adélaïde de Cicé

adélaide13

Par sa vie, Adélaïde Champion de Cicé a écrit les premières pages de la Fondation de la Société des Filles du Coeur de Marie.

Née la dernière d’une famille nombreuse  – sa mère a 47 ans quand elle lui donne le jour le 5 novembre 1749 – Adélaïde grandit dans le milieu aristocrate de Rennes.

« Dieu vous veut tout à Lui. Vous êtes destinée à être une mère des Pauvres et une épouse de Jésus-Christ. »

En avril 1777,  elle entre au monastère de la Visitation, mais son frère lui ordonne de revenir à l’hôtel de Cicé : elle obéit et se met de nouveau, humblement au service de sa mère mais aussi des pauvres qui vont prendre de plus en plus de place dans son cœur et dans ses journées.

Après la mort de Madame de Cicé en 1784, Adélaïde fait divers essais de vie auprès de communautés (le Carmel de Rennes, les Demoiselles des incurables, les Dames de la retraite) pour tenter d’y vivre ses intuitions de vie religieuse au milieu des pauvres. En 1785, elle rédige un Projet de Société Pieuse : « elles seront toutes livrées à la prière et aux bonnes œuvres qui se présenteront, s’offrant à Dieu par le moyen de l’obéissance… »

En 1787, elle se rend en cure thermale à Dinan et rencontre le Père Pierre Joseph de Clorivière : elle s’ouvre à lui de son Projet. Pierre Joseph de Clorivière écrit le 4 mai 1791 à Adélaïde de Cicé :

« Plus vous éprouvez votre faiblesse, plus il vous faut mettre votre confiance dans le Seigneur. Il suppléera abondamment à tout ce qui vous manque… »

Pierre Joseph de Clorivière

clorivière14

Pierre Joseph de Clorivière est le dernier Jésuite à avoir fait ses vœux avant la suppression de la Compagnie de Jésus en France. Né le 29 juin 1735, dans une famille d’armateur malouin, Pierre-Joseph a d’abord cherché sa voie et fait des études de droit, avant d’entrer au noviciat des Jésuites de Paris le 14 août 1756.

Après son année de philosophie au Collège Louis Le Grand, il fut envoyé en 1759 comme régent au Collège de Compiègne. En 1761, le Parlement de Paris décrète la fermeture des collèges pour le 1er avril 1762.  Il est alors envoyé à Douai puis à Liège, Londres, Gand, Bruxelles…

C’est un homme de prière, d’audace, de solidité dans les tempêtes…

Il est Supérieur au Collège des clercs à Dinan lorsqu’il rencontre  en 1787, Adélaïde de Cicé, venue prendre les eaux dans cette ville. Elle lui ouvre sa conscience et son coeur et lui fait part de son projet. Pierre Joseph de Clorivière comprend très vite :

« S’il plaît à notre divin maître de se servir de moi pour vous aider à remplir les desseins de miséricorde qu’Il a sur vous, soyez persuadée que je m’efforcerai de répondre à ce qu’il pourra demander en cela de moi. »

Avec la Révolution, les desseins de Dieu vont se manifester de manière étrange et inattendue

Les grandes dates

JANVIER
09 janvier 1820 – Mort du Père de Clorivière – En savoir plus
19 janvier 1801 – Approbation verbale des constitutions par Pie VII – En savoir plus
19 janvier 1801 – Deuxième arrestation d’Adélaïde – En savoir plus

FÉVRIER
02 février 1791 – Fondation des deux Sociétés et premières consécrations- En savoir plus
13 février 1790 – Suppression des vœux religieux – En savoir plus
23 février 1756 – Pierre Joseph de Clorivière découvre sa vocation – En savoir plus

MARS
25 mars 1790 – Sermon du Père de Clorivière à Dinan : éloge de la vie religieuse - En savoir plus
26 mars 1790 – Arrestation du Père de Clorivière – En savoir plus

AVRIL
01 avril 1801 – Procès d’Adélaïde de Cicé – En savoir plus
09 avril 1809 – Libération du Père de Clorivière – En savoir plus
26 avril 1818 – Mort d’Adélaïde de Cicé – En savoir plus
30 avril 1791 – Lettre du Père de Clorivière à Adélaïde de Cicé – En savoir plus

MAI
05 mai 1791 – Arrestation du Père de Clorivière – En savoir plus

JUIN
06 juin 1791 – Adélaïde de Cicé fait vœu d’obéissance – En savoir plus
18 juin 1890 – Approbation définitive des Constitutions par Léon XIII – En savoir plus
20 juin 1794 – Martyre de Thérèse de Bassablons – En savoir plus
29 juin 1735 – Naissance et Baptême du Père de Clorivière – En savoir plus

JUILLET
19 juillet 1790 – Première inspiration du Père de Clorivière – En savoir plus

AOÛT
04 août 1787 – Projet d’une Société pieuse – En savoir plus
14 août 1756 – Pierre Joseph entre au noviciat - En savoir plus
15 août 1773 – Vœux solennels du Père de Clorivière dans la Compagnie de Jésus – En savoir plus
15 août 1792 – Vœux d’Adélaïde à Paris – En savoir plus
17 août 1758 – Premiers Vœux du Père de Clorivière – En savoir plus
18 août 1790 – Inspiration de la branche féminine – En savoir plus

SEPTEMBRE
08 septembre 1788 – Adelaïde entre chez les Filles de la Croix à Saint Servan - En savoir plus

OCTOBRE
02 octobre 1763 – Ordination Sacerdotale de Pierre Joseph de Clorivière – En savoir plus

NOVEMBRE
05 novembre 1749 – Naissance et Baptême d’Adélaïde de Cicé – En savoir plus
11 novembre 1791 – Arrivée d’Adélaïde de Cicé à Paris – En savoir plus

DÉCEMBRE
04 décembre 1778 – Père de Clorivière : recteur de Paramé – En savoir plus

Quelques ouvrages pour aller plus loin

 

REVUES ET OUVRAGES SUR LA SOCIÉTÉ  DES FILLES DU COEUR DE MARIE

Dans la tourmente révolutionnaire, les Filles du Cœur de Marie
Bande dessinée – 1989 – 48 pages

Pierre de Clorivière – Adélaïde de Cicé
Missi n°519 – 1990 

Au coeur du monde, Pierre de Clorivère et ses fondations
La Tradition Vivante – 1985

Eva Genos
Courage et Tendresse
DDB Collection Voies et Etapes – 1987 – 93 pages – Tiré à part de Fondations nouvelles 1985

Monique Touvet
Comme une source à travers le feu
C L D 1990 – 139 pages

 

ADÉLAÏDE DE CICÉ

Marielle de Chaignon
Adélaïde de Cicé
Editions Nouvelles cités – 1990 – 157 pages
Vie d’Adélaïde de Cicé 1749 – 1818

M. De Bazelaire (SJ)
Marie-Adélaïde de Cicé
Edition Filles du Coeur de Marie – 1961 – 306 pages

 

PIERRE JOSEPH DE CLORIVIÈRE

Pierre de Clorivière
Prière et Oraison
DDB 1960 – 232 pages

Pierre de Clorivière à Adélaïde de Cicé
Correspondance 1787 – 1804
Beauchesne 1993 – 287 pages

Pierre de Clorivière à Adélaïde de Cicé
Correspondance 1806 – 1809
Beauchesne 2002  – 519 pages

Pierre de Clorivière à Adélaïde de Cicé
Lettres de Prison 1804 – 1806
Beauchesne 1997 – 300 pages

François Morlot – Eva Genos
Fondations nouvelles de Pierre de Clorivière
DDB – Bellarmin 1985 – 197 pages

Chantal Reynier
Pierre Joseph de Clorivière – un maître spirituel pour aujourd’hui
Editions : Parole et Silence – 2001 – 103 pages

 

POUR PRIER, AVEC LE PÈRE DE CLORIVIÈRE

Chantal Reynier
Editions Parole et Silence – année 2000 – 80 pages
Passion et Résurrection
Et Il a habité parmi nous
La Pentecôte du Seigneur